( 11 décembre, 2016 )

Article 71 : Tout schuss sur une paire de ski !

A tous ceux et celles qui continuent chaque jour à vous battre pour les soins(souvent douloureux), la reconstruction naturelle(avec ou sans clou ou autres accessoires), la rééducation difficile (pouvant entrainer des dommages collatéraux) et bien même après tous ces défis, continuez à y croire………….

isola7

Aujourd’hui cette jambe « neuve » et devenue une autre, et alors ? Le fait est ! Qu’après tous ces longs mois en équilibre sur 1 jambe, puis avec 2 béquilles puis 1, puis sur les 2 pieds, après tant et tant d’exercices fournis, certes! Qu’aujourd’hui je skie pas mieux qu’avant vu que je n’avais jamais essayé mais je skie ! et c  Magique, merci à tout le corps médical…

Tout ça pour dire, qu’il n’y a pas photo! Le travail en vaut la chandelle seul ou accompagné, avec ou sans coach.

24 mois après l’autorisation de poser ce pied, je me rappelle parfois ces très longues journées à attendre et à attendre encore quelques améliorations quotidiennes en vivant avec cet éternel espoir de croire en cette guérison………

Après un tel exercice de la vie, on ne peut que s’incliner devant tous ces progrès techniques qui nous aident aussi à revivre

Pour le moment je vous invite à guérir vite, à bien pratiquer vos soins et votre rééducation, suivre les conseils de votre corps médical et bien sûr vous renseigner grâce à internet sur toutes les astuces pour mieux vous « porter » lol! sur vos 2 pieds et gardez le moral!!

 

fleche_bronze_1mars2017

 

 

 

 

 

( 10 mars, 2015 )

Article 60 : Retour d’une infection au 10.03.15 ???

anomalie rougeur au 10.03.2015, quezaco??? sur l'ancien fistule de juillet

anomalie rougeur au 10.03.2015, kezaco??? sur l’ancien fistule de juillet

Ah lala! Mais qu’est-ce que ce corps humain? Je l’ai remarqué cet aprém avec mon kiné vers les 15h…trop d’exercice ? l’os qui se referme et qui rejette la chair? apparition d’une nouvelle infection? ou plutôt retour d’un ancien germe? que de questions et de nouveaux doutes…

ancien fistule cloqué au 10.03.15 alors qu'habituellement il était aspiré vers l'intérieur de l'os (p'tre que l'os se reconstruit et éjecte la chair avec une réaction cutanée ?)

ancien fistule cloqué au 10.03.15 alors qu’habituellement il était aspiré vers l’intérieur de l’os (p’tre que l’os se reconstruit et éjecte la chair avec une réaction cutanée ?)

Le premier fistule qui avait donné lieu à une ostéite chronique est apparu par magie 6 mois après l’accident du 20 janvier 2014; Et maintenant, à presque 6 mois de la GITP réussie et à 8 mois du nettoyage de l’ostéite en juillet, voilà qu’à 20h ce soir, je dois me remettre à prendre ma température 3 fois par jour et apposé une compresse pour protéger ce « nouveau » fistule? anomalie ? encore une surprise? ah non, j’espère pas, après encore tant d’efforts, ce serait dommage de replonger vers « ce néant », je croise tous les doigts.

 

anomalie? ce soir après le bain écossais salé, ça suinte...je l'ai protégé pour la nuit et attends demain...

anomalie? ce soir après le bain écossais salé, ça suinte…je l’ai protégé pour la nuit et attends demain…

Bref, à l’instant présent, le point suinte à peine un liquide transparent sur 0,5 mm, je dois arrêter toute activité physique (kiné, marche, autres) durant ces 3 jours, je vais prendre ma température et constater, au cas où vendredi j’irai faire une analyse crp + nfs, wait and see, lol!

anomalie5_au11.03.015

ça y est, le pus est sorti ce matin, et pourtant ma température était de 36,4° hier soir,et ce matin , elle était à 37° ???

anomalie6_au11.03.15

J’étais joyeux avec la pêche il y a à peine 24h et maintenant je suis rempli de doutes et bien sûr hanté par les souvenirs anciens de juillet, allez, je croise les doigts

ça, c'était le fistule de juillet après 3 jours du début du suintement

ça, c’était le fistule de juillet après 3 jours du début du suintement

VOIR  historique ancien fistule de juillet : http://delpechlo.unblog.fr/category/chapitre-4-pseudarthrose-septique-art-25-a-33/

 

( 2 octobre, 2014 )

Article 43 : Résumé « évolution » fracture tibia/péroné de Mars à Septembre 2014

fracture tibia_péroné J + 2 mois, avec clou centromédullaire et vis

15 MARS 2014 fracture tibia_péroné
J + 2 mois, avec clou centromédullaire et vis

20 MAI 2014 fracture tibia_péroné J + 4 mois, avec clou centromédullaire et vis

20 MAI 2014 fracture  tibia_péroné
J + 4 mois, avec clou centromédullaire et vis

11 JUILLET 2014 fracture tibia_péroné J + 6 mois, avec clou centromédullaire et vis + pseudarthrose septique en attente avant internention chirurgicale pour une ostéite chronique sur fracture ouverte du 20.01.2014

11 JUILLET 2014 fracture tibia_péroné
J + 6 mois, avec clou centromédullaire et vis +  pseudarthrose septique en attente avant intervention chirurgicale pour une ostéite chronique sur fracture ouverte du 20.01.2014

12 AOUT 2014 fracture tibia_péroné J + 7 mois, sans clou centromédullaire et vis + pseudarthrose sous traitement antibiotique ciflox et bactrim  sur bactérie enterobacter cloacae et staphylococcus épidermidis

12 AOUT 2014 fracture tibia_péroné
J + 7 mois, sans clou centromédullaire et vis + pseudarthrose sous traitement antibiotique ciflox et bactrim sur bactérie enterobacter cloacae et staphylococcus épidermidis

 

 

 

22 SEPTEMBRE 2014 fracture tibia_péroné J + 8 mois, sans clou centromédullaire et vis + greffe osseuse (GITP) J +0

22 SEPTEMBRE 2014 fracture tibia_péroné
J + 8 mois, sans clou centromédullaire et vis + greffe osseuse (GITP) J +0

 JUST THE REALITY ! WAIT AND SEE !

 

 

 

 

 

 

 

en cours…

( 30 juillet, 2014 )

Article 30 : Qu’est-ce que le staphylococcus epidermidis ?

Staphylococcus_epidermidis_01

Description

Staphylococcus epidermidis est surtout présente dans les hôpitaux et se fixe au matériel, par exemple les prothèses et les cathéters. Cette espèce se déplace en colonies et provoque des maladies cutanées,

Les colonies de S. epidermidis sont, en général, petites, blanches ou beiges, et ont un diamètre d’environ 1-2 mm après une incubation d’une nuit. L’organisation en colonie est sensible à la desferrioxamine, et ce test peut être employé pour le distinguer de presque tous les autres staphylocoques.

Cette espèce est positive à la catalase, négative pour la coagulase et se retrouve fréquemment sur la peau et les muqueuses des humains et des animaux. Due à sa facilité de contamination, S. epidermidis est probablement l’espèce la plus commune.

Bien que S. epidermidis soit habituellement non pathogène, c’est une cause importante d’infections chez les patients dont le système immunitaire est compromis ou des patients qui ont des cathéters, des prothèses. Ce microbe est responsable d’infections cutanées, d’infections nasales comme des sinusites, d’infections urinaires chez la femme et l’homme. Ces bactéries ont la capacité de produire des biofilms qui leur permettent d’adhérer aux surfaces des prothèses médicales.

Sensibilité aux antibiotiques

S. epidermidis est souvent résistante à une grande variété d’antibiotiques, y compris la pénicilline et la méthicilline.

 

 

|