( 11 décembre, 2016 )

Article 71 : Tout schuss sur une paire de ski !

A tous ceux et celles qui continuent chaque jour à vous battre pour les soins(souvent douloureux), la reconstruction naturelle(avec ou sans clou ou autres accessoires), la rééducation difficile (pouvant entrainer des dommages collatéraux) et bien même après tous ces défis, continuez à y croire………….

isola7

Aujourd’hui cette jambe « neuve » et devenue une autre, et alors ? Le fait est ! Qu’après tous ces longs mois en équilibre sur 1 jambe, puis avec 2 béquilles puis 1, puis sur les 2 pieds, après tant et tant d’exercices fournis, certes! Qu’aujourd’hui je skie pas mieux qu’avant vu que je n’avais jamais essayé mais je skie ! et c  Magique, merci à tout le corps médical…

Tout ça pour dire, qu’il n’y a pas photo! Le travail en vaut la chandelle seul ou accompagné, avec ou sans coach.

24 mois après l’autorisation de poser ce pied, je me rappelle parfois ces très longues journées à attendre et à attendre encore quelques améliorations quotidiennes en vivant avec cet éternel espoir de croire en cette guérison………

Après un tel exercice de la vie, on ne peut que s’incliner devant tous ces progrès techniques qui nous aident aussi à revivre

Pour le moment je vous invite à guérir vite, à bien pratiquer vos soins et votre rééducation, suivre les conseils de votre corps médical et bien sûr vous renseigner grâce à internet sur toutes les astuces pour mieux vous « porter » lol! sur vos 2 pieds et gardez le moral!!

 

fleche_bronze_1mars2017

 

 

 

 

 

( 13 août, 2014 )

Article 33 : Rapport et Protocole des complications de mon ostéite chronique

Rapport et protocole du 22 juillet au 12 septembre 2014

yolo

Tout a recommencé entre le 11 juillet et le 17 juillet avant intervention chirurgicale en urgence le 18 juillet.

A ce jour, je suis reparti avec 2 germes en phase de « destruction », 2 béquilles, un plâtre avec interdiction d’appui du pieds droit car les fractures du tibia ne sont pas du tout consolidées. (enfin quelques points de soudure)

Actuellement sous traitement d’antibiotiques, je dois prendre durant ce mois et demi, l’équivalent de 560 cachets dont 310 cachets antibiotiques (ciflox et bactrim) + ultra levure à 50 mg/3 fois/jour pour éviter de détruire et protéger la fleur intestinale + de l’acide folique à 5 mg/2 fois /jour.

- 2 fois par semaine (mardi et vendredi) des prélèvements sanguins sont effectués pour analyser : mardi (plaquette et crp ) – vendredi (plaquette et analyse complexe – être à jeun))

1.numérotation plaquettaire (moyenne normale entre : 150 et 400) – 2.analyse complexe : hémogramme (hématies,leucocytes)/créatinine (entre 6.7 et 11.7) / urée (entre 0.17 et 0.43)/ionogramme (sodium, potassium, chlore)/transaminases asat (inférieur à 50) /transaminases alat (inférieur à 50) / gamma GT (inférieur à 55) / phosphatases alcalines (entre 30 et 120) -3.CRP ultra sensible (inférieur à 10) – 4. analyse dosage ciprofloxacine résiduel(1 fois /mois) – 5. dosage vitamine D (1 fois / mois).

Planning horaire des prises de médicaments : (matin /midi /soir)

1. (matin entre 7h30 et 8h30) – 2. (midi entre 12h30 et 13h30) – 3. (19h30 et 20h30)

CONSEILS : A. prendre les cachets au milieu des repas – B. éviter l’alcool - C. Interdiction de fumer – D. boire au minimum 1 bouteille d’eau/jour (alterner eau plate et gazeuse et les marques) – E. prise 1 fois/mois, UVEDOSE 100000 unités vitamine D – F. injection sous cutanée anticoagulant lovenox 4000 tous les jours.

A l’heure actuelle au 13 août, tous ces dires ne peuvent être que provisoire car personne n’est à l’abri de nouvelles complications sournoises, d’une éventuelle déficience d’un organe (rein, foie, tendon, autres…) suite à la prise des antibiotiques, ou bien des germes enterobacter /staphylococcus pouvant réapparaître après la fin du traitement, bref nous sommes finalement encore loin du bout du tunnel, mais revenons à la réalité : MA JAMBE est toujours accrochée à mon corps et espère qu’avant la fin de l’année, je danserai à nouveau la valse, la techno, les slows, le hard rock pour fêter 2015 ainsi que, pour tout ce travail physique et mental accompli depuis ce jour de 20 janvier 2014…qui vivra, verra ;) :)

 

( 11 août, 2014 )

Article 32 : Mon ostéite chronique : quezaco ???

Article 32 : Mon ostéite chronique : quezaco ???  dans CHAPITRE 4 : Ostéite chronique - Art 25 à 33 220px-Ramesses_II_in_the_Turin_Museum24

L’ostéite est une inflammation du tissu osseux, causée le plus souvent par une infection bactérienne, causée par une ou plusieurs bactéries mais qui ne concerne pas l’articulation. Elle peut être aiguë ou chronique. On parlait autrefois de « carie des os ».

Origine

La porte d’entrée de la bactérie peut être une fracture ouverte, mais aussi des infections de la peau (furoncle - anthrax - impétigo) voire des maladies infectieuses plus banales telles que l’angine 1.

Parmi les bactéries fréquemment responsables de l’ostéite, on trouve :

Symptômes

Les symptômes initiaux sont les suivants :

Évolution

Si elle n’est pas traitée, la maladie évolue vers une phase d’abcès, observable par échographie.
Ensuite, c’est la fistulisation (la plaie s’ouvrant spontanément) avec écoulement de pus à l’extérieur.
Des morceaux d’os nécrosés, appelés séquestres, peuvent alors se détacher et être évacués par la fistule.

Complications

  • Apparition de nouveau foyers.
  • Abcès à distance : cerveau, poumon.
  • Septicémie, endocardite infectieuse etc.
  • Ostéite chronique

Les matériels, tel que les prothèses de la hanches ou les valve cardiaques, peuvent servir de point d’ancrage des bactéries et rendre le traitement plus compliqué.

Traitement

Le traitement est une combinaison de geste chirurgicaux et d’antibiothérapie.
Les gestes chirurgicaux sont destinés à retirer la partie infectée de l’os de manière à ne laisser que de l’os sain.
L’antibiothérapie est destinée à éradiquer, tant que faire se peut, les germes pathogènes.

Lorsque la perte osseuse est importante, une greffe peut être réalisée pour compenser le déficit.

Malade célèbre

 

|