( 11 décembre, 2016 )

Article 71 : Tout schuss sur une paire de ski !

A tous ceux et celles qui continuent chaque jour à vous battre pour les soins(souvent douloureux), la reconstruction naturelle(avec ou sans clou ou autres accessoires), la rééducation difficile (pouvant entrainer des dommages collatéraux) et bien même après tous ces défis, continuez à y croire………….

isola7

Aujourd’hui cette jambe « neuve » et devenue une autre, et alors ? Le fait est ! Qu’après tous ces longs mois en équilibre sur 1 jambe, puis avec 2 béquilles puis 1, puis sur les 2 pieds, après tant et tant d’exercices fournis, certes! Qu’aujourd’hui je skie pas mieux qu’avant vu que je n’avais jamais essayé mais je skie ! et c  Magique, merci à tout le corps médical…

Tout ça pour dire, qu’il n’y a pas photo! Le travail en vaut la chandelle seul ou accompagné, avec ou sans coach.

24 mois après l’autorisation de poser ce pied, je me rappelle parfois ces très longues journées à attendre et à attendre encore quelques améliorations quotidiennes en vivant avec cet éternel espoir de croire en cette guérison………

Après un tel exercice de la vie, on ne peut que s’incliner devant tous ces progrès techniques qui nous aident aussi à revivre

Pour le moment je vous invite à guérir vite, à bien pratiquer vos soins et votre rééducation, suivre les conseils de votre corps médical et bien sûr vous renseigner grâce à internet sur toutes les astuces pour mieux vous « porter » lol! sur vos 2 pieds et gardez le moral!!

 

fleche_bronze_1mars2017

 

 

 

 

 

( 28 mars, 2015 )

Article 65 : Reprise rééducation après Ostéite

8.cicatrice_aJ+18 avec ablation des 4 points

8.cicatrice_aJ+18 avec ablation des 4 points

Bon, cette fois-ci , c’est la bonne !?

Après un nouveau stand by de 3 semaines pour laisser agir la cicatrisation de cette nouvelle ostéite chronique dite secondaire, Ouf au moins c moins grave que grave ! ;)

D’un autre côté cette infection du nom de pseudomonas aéruginosa  est d’un type assez résistant et qui, pourrait un jour au l’autre? réapparaître subitement …pas cool , en quelque sorte, je resterai à « vie » sous l »emprise surprise du jeu de la roulette russe, comme l’existence en générale, encore une question de hasard! Ce n’est même plus du domaine de la destiné de chacun, ce sera la nature qui décidera de mon sort (comme à nos débuts d’ailleurs!).

Bref, je vous livre quelques griefs résumant le chapitre 8 avant de commencer ce nouveau chapitre 9 et reprendre normalement l’apprentissage de la marche et,et,et…de la course à pieds en montagne??? Mais quand ? Tel est l’ambition d’un rêve ! remarcher convenablement et oublier sans « trop » se retourner :)

Compte-rendu d’hospitalisation du 11 Mars 2015 pour ostéite chronique secondaire

Je revois ce jour Monsieur Delpech que j’ai du réopérer en urgence la semaine dernière pour un abcès s’étant déclaré en 24 heures chrono  avec une fistule secondaire et issu rapide de pus.

Il n’y avait aucun signe avant-coureur clinique ou biologique.

Des prélèvements profond ont été réalisé au bloc opératoire et a été retrouvé un germe de type Pseudomonas Aéruginosa avec résistance à deux antibiotiques la Tazocilline et le Bactrim.

En conséquence et après avis infectiologique, une monothérapie par voie oral sera poursuivi pendant six semaine ( Lévofloxacine Tavanic)

Le patient sera revu très prochainement par le Docteur Carlès infectiologue à l’hôpital de l’Archet II avec des dosages pic et résiduels de la Lévofloxacine.

L’évolution de la plaie est par contre très favorable.

Par ailleurs, l’évolution au plan osseux a été favorable puisque la greffe osseuse est désormais solide et qu’il marche en plein appui et quasiment sans douleur.

Je lui explique cependant désormais le risque d’ostéite chronique sur os solide.

____________________________________________

Donc, ça y est, me revoilou 3 semaines plus tard à nouveau sur la « dernière » ligne droite ??? D’ailleurs pour ne pas me laisser prendre à une surprise sournoise, j’ai été tester « l’ancien trou fistulé qui n’est plus là par ailleurs) en allant pédaler en Vtt non pas sur 5 kms, ni 10, ni 15 mais juste une petite vingtaine de bornes à travers les cols de Sainte-Agnès (col  de la Madone, Peille, col de Banquettes, Sainte Agnès), Résultat??? Super COOOOOLLLLL, ça va tranquille, no souciiii! ça roule ma poule  ;) comme on pourrait dire :)

Comme l’a si bien dit Maestro Doc/Chir B.Bugnas dans son compte-rendu : la greffe osseuse est solide, et cela me suffit amplement pour recommencer à donf et voir enfin ce bout du tunnel (d’ailleurs ils viennent d’installer les lumières, lol j’y vois plus clair maintenant ;) humouuuurr!!

Bref selon la météo  et 7J/7 rééducation marche/vélo/abdo/pyramide/pompe/chaise dos + kiné retour ce lundi et sous peu natation en mer sauf que pour le moment, j’suis trop frileux avec une eau de mer à 14°mais ??? en combinaison de plongée avec palmes, c ti pas une bonne idée ça par exemple???

Autrement dit, COURAGE à vous toutes et tous, allez moral et volonté, on fait avec , qui vivra verra!!…et à très bientôt, motard d’un jour, motard toujours !

( 1 mars, 2015 )

Article 59 : Rapport d’Expertise Médicale à J + 14 mois

20150303_082149-120150303_081858-1

1. Les 6 premiers mois, sous la menace d’une amputation (de l’accident à l’ostéite chronique)

2. 5 interventions chirurgicale dont 4 sous anesthésie générale à l’hôpital Saint Roch du CHU de Nice(01/04/07/09.2014) + 1 sous anesthésie locale à la Clinique du parc Impérial à Nice le 11.03.15

3. 45 jours d’hospitalisation (32 en janvier/février, 1 en avril, 6 en juillet, 5 en septembre, 1 en mars)

4. Une greffe de peau (de 13 X 6 cm)

5. 2 ostéite chronique dont 1 dite secondaire (ablation matériel et nettoyage de la première ostéite en juillet  + un nettoyage en Mars pour la seconde ostéite)

6. 2 traitements antibiotiques (sur 2 mois – 560 comprimés dont 310 antibiotique) + un autre  (sur 6 semaines – 120 comprimés de lévofloxacine)

7. 3 germes/bactéries (enterobacter cloacae et staphylococcus épidermidis en juillet) + (pseudomonas aéruginosa en mars)

8. 1 mois allongé (lit hôpital/brancard/caisson hyperbare)

9. 1 mois allongé/assis (maison/brancard/caisson hyperbare)

10. 2 mois 1/2 de caisson hyperbare (2 fois/jour à l’hôpital Pasteur du CHU de Nice)

11. 1 mois 1/2 de VAC -TPPN traitement des plaies à pression négative (24h/24-7j/7)

12. 2 mois de rééducation (avec clou centro-médullaire avant ostéite chronique)

13. 2 mois de soins en HAD (hospitalisation à domicile 7J/7)

14. Une greffe osseuse sur GITP (avec prélèvement sur la crête iliaque)

15. 11 mois de soins divers (analyse, pansement, agrafe etc…)

16. 9 mois sans appui du pied droit (appui interdit/protocole)

17. 10 mois 1/2 avec des béquilles (dont 8 mois 1/2 avec 2 béquilles)

18. 9 mois d’injection sous-cutané (7J/7)

19. 9 mois de plâtre/attelle/orthèse (des orteils jusqu’au genou)

20. 4 mois de rééducation (sans clou centro-médullaire/plaque/vis/fixateur) EN COURS …

21. ACTUELLEMENT….

Force d’appui des orteils quasiment nul, cheville débloquée au quart de son amplitude(avant,arrière, droite,gauche), sensibilité plantaire chaotique, courbatures au dos, migraines régulières, 2,5 cm en moins sur mon tibia, un péroné fixé sur le tibia, un muscle interne du mollet atrophié, cheville fibrosée, une marche désordonnée, un équilibre introuvable, une sensation d’étau sur la moitié basse du tibia et je passe le reste pour le moment…

Bon après cette petite auto-expertise, je vais m’auto-suggérer de ne plus penser à tout ça et me remettre illico à l’instant présent et continuer à croire à un prompt rétablissement, allez hop, je lâche l’ordi et pars faire quelques nouveaux pas de rééducation….Bien à vous toutes et tous en autres à mes 2 nouvelles amies (Nathalie et Anne) qui sont elles aussi en plein dans ce combat, bizzz les filles ;)

Courage, volonté, et beaucoup de patience, ensuite il y a aussi la chance et le hasard…;) :) bizzzz

 

Savoir interpréter un rapport d’expertise

Ces informations ont été rédigé en tenant compte de la NOMENCLATURE DINTILHAC

Normalement, le médecin devra rendre son rapport dans un délai d’un mois après la réunion d’expertise.

Les conclusions représentent pour vous la partie la plus importante.

Dans ce chapitre, l’expert a répertorié les différentes séquelles que vous présentez en leur attribuant un coefficient pour chacune d’entre elles.

Il vous est alors possible de calculer, de façon significative le montant financier correspondant à l’indemnisation des préjudices subis:

° Déficit Fonctionnel Temporaire (D.F.T)

° Déficit Fonctionnel Partiel (D.F.P)

° Déficit Fonctionnel Permanent D.F.P)

° Les souffrances endurées (S.E)

° Le préjudice esthétique (P.E)

° Le préjudice d’agrément (P.A)

°Le préjudice sexuel (P.S)

° Le préjudice d’établissement (P.E)

° Les Frais de logement adapté et/ou les frais de véhicule adapté (F.L.A ou F.V.A)

° L’assistance tierce personne (A.T.P)

° Les préjudices professionnels temporaires (P.P.T)

° Les dépenses de santé avant consolidation (D.S.A.C)

° Les préjudices professionnels ou économiques après consolidation (P.P.A.C)

° Les frais divers (F.D)

° Les dépenses de santé futures (D.S.F)

° Le préjudice des victimes indirectes – victimes par ricochet – (P.V.I)

° La perte de revenus des proches (P.R.P)

° Les frais divers des proches (F.D.P)

° Le préjudice d’affection (P.A.F)

° Les préjudices exceptionnels (P.E.X)

° La perte de chance de survie (P.C.S)

° Derniers conseils

http://www.fnvictimesdelaroute.asso.fr/calcul_prejudices.php

 

( 10 septembre, 2014 )

Article 36 : 4 éme Intervention chirurgicale programmée le 22/09/2014

 

ça y est, nous sommes en septembre et je viens d’arrêter le 1.09 mon traitement d’antibiotique suite à des contractures musculaires et des aigreurs à l’estomac. Je vois le 3.09, le Doc infectiologue de l’Archet 2 qui examine toutes les analyses de ce mois d’août, impeccable me dit-il, je donne l’aval au Doc/Chir B.Bugnas de St Roch pour la prochaine intervention mais vous préviens à l’avance que ces 2 germes sont peut-être encore dans votre organisme; Je vous reverrai après l’intervention chirurgicale et avec tous les prélèvements qui auront été effectués lors de l’opération (greffe d’os + matériel et/ou botte ?), de plus j’aimerai que vous preniez les 2 dernières boites de bactrim (3 fois par jour) jusqu’au 12 septembre.

Mardi 9 septembre, je rencontre Doc/Chir B.Bugnas_ à St Roch – service Grinda, nous voilà face à face et discutons des suites à venir, tout d’abord, il me donne rdv avec mon sac et ma brosse à dent pour le dimanche 21.09 à 16h30 au 4 éme B service trauma pour une intervention le 22.09; Nous regardons les radios ensemble et constatons qu’il y a une belle différence de reconstruction entre les 2 dates (12/08 et 9.09), suite certainement à mon régime draconien (pas de tabac, pas d’alcool, ampoule uvedose vitamine D, noix/amande/noisette, une alimentation équilibrée, eau en permanence/plate et gazeuse).

Ce qui l’amène à penser, qu’il va y avoir certes une greffe d’os sur la fracture et/ou entre le péroné avec mise en place d’une éventuelle plaque en peigne sur le péroné mais cette solution demande réflexion car après une première fois un peu loupé suite à l’infection du 17 juillet, j’ai toujours ces 2 bactéries et les frotter à nouveau à du matériel, Euh!! pas très motivé, d’un autre côté je préférerai un plâtre/résine plus longtemps avec la greffe d’os et ne pas avoir de matériel.

Pas grave, en attendant l’opération, j’ai une batterie d’analyse à effectuer ainsi qu’un électrocardiogramme à fournir pour le 21.09. D’ici là, je continue le bactrim encore 3 jours et ce sera fini + analyses et électro le 16.09 + angioscanner pour un bilan vasculaire pré-opératoire avant greffe osseuse +faire massage à la crème(nivea, label,dexeryl à la vaseline et parrafine) tous les jours pour assouplir la jambe qui va être opérée car le plâtre m’a été enlevé et remplacé par une demi-botte.

Sinon le moral est beau fixe, je n’ai pas mal (juste des sensations de retour nerveux sur la plante du pied), je vais bien, mes proches vont bien, que demander de plus ??? La patience est maître mot, telle est la destinée de cette malheureuse aventure de la vie…

( 25 juillet, 2014 )

Article 26 : L’envers du décor – ambiance bloc opératoire et chambre BMR/BHR

anésthésie,technologies_du_bloc_operatoire_integre_2

ça y est, je viens d’arriver aux urgences Grinda (en pensant qu’ils vont m’enlever le matériel aujourd’hui et que demain je rentre chez moi en toute quiétude avec juste un plâtre)… Il est un peu tôt et je ne vais pas passer tout de suite au bloc, pas grave, le principal c’est que le mal soit éradiqué.

Il est 16 h, direction le pré-bloc opératoire, je patiente car un autre patient est sur la table, cela nous donne le temps de discuter avec l’anesthésiste qui va me poser différentes questions pour me préparer à mon intervention chirurgicale, j’apprends aussi qu’il y a une douzaine de bloc opératoire, tout est bien sûr aseptisé, une armée que dis-je une fourmilière de petites mains expertes déambulent à travers les couloirs certains avec le masque sur nez et bouche avec calotte, gants etc…d’autres en combinaison en plomb pour utiliser les multiples appareils de radios alignés dans un couloir.

C’est mon tour, j’arrive au bloc et j’ai demandé à visionner le premier cliché du 20.01.2014 avant intervention sur l’écran géant, je vois le nerf tibial épais comme un style bic coupé en deux, les os en miettes, les chairs éclatées bref pas très joli, un véritable chaos ( à leur place, je pourrais me dire, mais par où commencer??? lol !).

Toute une équipe s’affaire autour de moi(~10 personnes avant mon sommeil), certains prépare la table d’opération qui n’a pas l’air de bien fonctionner, de chirurgien les voilà techniciens, ça y est ça fonctionne; D’autres préparent les outils  aseptisés stockés dans des boites métalliques, un autre prépare le grand écran des différentes images techniques de ma fracture avec l’emplacement du clou et des vis (précision oblige).

Ils sont toutes et tous cool, l’ambiance est chaleureuse, d’ailleurs je déconne un peu avec eux, l’esprit d’équipe est sensas, un chir commence à me poser un masque à oxygène sur le nez et la bouche, l’anesthésie commence à faire son effet, je leur souhaite un bon travail, à tout à l’heure et merci d’avance pour ce qu’ils vont me faire.

Et oui, un sacré fistule bien caché et long à apparaître (6 mois d’attente), pour traiter ce problème, on se doit d’enlever le clou central et les vis, pratiquer un très gros lavage interne (et peut-être sur plusieurs séances en bloc), donc je crois que je vais prendre un abonnement à St Roch (histoire d’avoir des prix, après 3 interventions, la quatrième est offerte); Plusieurs prélèvements et analyses vont être pratiquées pour déterminer le germe et sa résistance afin de l’éradiquer et ce sera bien plus tard que l’on pourra remettre le clou central interne? ou fixateur externe?dans quelques semaines, on verra! d’abord en premier lieu, le traitement du germe…

logo bhr_bmr

Je sors du bloc vers les 19h (la tête dans le cul avec l’impression de sentir tout mon corps par le biais de ma jambe droite, elle me tire, c’est chaud…), je reste bien jusqu’à ~22h en salle de réveil avant de monter dans une chambre avec un dessin? un logo bizarre sur la porte; Devinez où? chambre 1479 -4 ème étage-secteur B – service Traumatologie comme il y a 6 mois et juste en face de celle que j’avais quitté en février, lol! Retour à l’envoyeur, je retrouve certains infirmiers et infirmières au top qui avaient pris soin de moi il y a quelques temps…D’ailleurs cette première nuit va être très mouvementées pour eux car vers 2/3 heure du matin, un désagrément : mon lit est trempé de sang et mon plâtre complètement imbibé de sang,les voilà entrain de tout défaire le plâtre, le pansement  pour tout refaire , de jeter l’ancien plâtre mais par quoi le remplacer?? Si vous voulez, je suis venu avec mon attelle rigide qui peut vous servir de plâtre en attendant demain…Ils me refont un lit tout neuf et j’essaye de m’endormir, la nuit sera dure car la jambe me tire énormément, bref , grâce aux perfusions d’antibiotique et d’antidouleur en entra-veineuse j’arrive à m’endormir, demain est un autre jour ….

attelle_rigide

 

( 28 février, 2014 )

Article 3/ Coupé en plein rêve

pilote jambe coupée

Avant l’accident du 20.01.2014, j’étais une personne très active voir hyperactive qui courait sur les chemins de montagne pour aller chercher les chevaux de mon pote Steph (guide équestre à cheval).

Tout a commencé un jour de 20 janvier 2014 à 12h18, je roulais à moto sur la route Départementale de Menton/Sospel en direction de Castillon

Malheureusement ce trajet fut écourté net sur cette route à la hauteur d’une société de dépannage, celui-ci était entrain de reculer à l’aveugle avec son camion porteur sur la route départementale en sortant de son garage sans que personne ne soit là pour prévenir de sa manœuvre complètement folle et inconsciente, de plus l’arrière de son camion était camouflé par une palissade et des carcasses de voitures, impossible pour moi de me rendre compte de son erreur jusqu’à  l’arrivée au niveau de son portail donc de son camion, j’ai eu à peine le temps de prier en me disant aie, je tape!
Le choc fut fatale (mais heureusement je roulais que très lentement ) et impossible à contourner, j’ai tapé et me suis retrouvé projeté sur la voie inverse la jambe coupée en deux traînant dans le petit ruisseau (je sentais l’eau passer à travers la jambe coupée) et toujours conscient avec la chance de ne pas me faire rouler dessus par une voiture descendant en sens inverse.. Très calme mais souffrant énormément , j’ai pris sur moi et suis resté en état de « yoga » profond afin de canaliser cette souffrance et attendre sagement l’arrivée des premiers secours pour que l’on puisse m’administrer surtout de la morphine et me retrouver sous anesthésie générale, pendant l’attente des secours mon moral à encore plus baisser voyant le dépanneur de cette société « effacer les preuves » de son erreur en enlevant son camion et ma moto de la chaussée, je me suis dis « merde » pas cool, pas de preuve? J’étais au plus bas sur le plan physique et spirituel; et les secours sont arrivés 15/20 mns après le choc, je les ai aidé à me dévêtir à répondre à quelques questions, leur fournir les documents nécessaires à mon transfert à l’hôpital st roch, tels que ma carte sécu, mutuelle, groupe sanguin, vaccination etc…
Je suis arrivé à st roch aux urgences ou j’étais entre la vie et la mort après avoir perdu 4 litres de sang sur la chaussée, l’opération aura durée 8h et suis sorti de la salle de réveil à 2h du matin le 21 janvier.

Je profite de ce blog pour remercier le chirurgien  en orthopédie, le chirurgien vasculaire et le chirurgien plasticien d’avoir réalisé un travail de fou pour remettre en état cette jambe explosée mais avec une seule et unique CONDITION :

suivre le protocole de guérison hyper stricte pour avoir une chance de garder cette jambe….

 

|