• Accueil
  • > CHAPITRE 4 : Ostéite chronique - Art 25 à 33
( 13 août, 2014 )

Article 33 : Rapport et Protocole des complications de mon ostéite chronique

Rapport et protocole du 22 juillet au 12 septembre 2014

yolo

Tout a recommencé entre le 11 juillet et le 17 juillet avant intervention chirurgicale en urgence le 18 juillet.

A ce jour, je suis reparti avec 2 germes en phase de « destruction », 2 béquilles, un plâtre avec interdiction d’appui du pieds droit car les fractures du tibia ne sont pas du tout consolidées. (enfin quelques points de soudure)

Actuellement sous traitement d’antibiotiques, je dois prendre durant ce mois et demi, l’équivalent de 560 cachets dont 310 cachets antibiotiques (ciflox et bactrim) + ultra levure à 50 mg/3 fois/jour pour éviter de détruire et protéger la fleur intestinale + de l’acide folique à 5 mg/2 fois /jour.

- 2 fois par semaine (mardi et vendredi) des prélèvements sanguins sont effectués pour analyser : mardi (plaquette et crp ) – vendredi (plaquette et analyse complexe – être à jeun))

1.numérotation plaquettaire (moyenne normale entre : 150 et 400) – 2.analyse complexe : hémogramme (hématies,leucocytes)/créatinine (entre 6.7 et 11.7) / urée (entre 0.17 et 0.43)/ionogramme (sodium, potassium, chlore)/transaminases asat (inférieur à 50) /transaminases alat (inférieur à 50) / gamma GT (inférieur à 55) / phosphatases alcalines (entre 30 et 120) -3.CRP ultra sensible (inférieur à 10) – 4. analyse dosage ciprofloxacine résiduel(1 fois /mois) – 5. dosage vitamine D (1 fois / mois).

Planning horaire des prises de médicaments : (matin /midi /soir)

1. (matin entre 7h30 et 8h30) – 2. (midi entre 12h30 et 13h30) – 3. (19h30 et 20h30)

CONSEILS : A. prendre les cachets au milieu des repas – B. éviter l’alcool - C. Interdiction de fumer – D. boire au minimum 1 bouteille d’eau/jour (alterner eau plate et gazeuse et les marques) – E. prise 1 fois/mois, UVEDOSE 100000 unités vitamine D – F. injection sous cutanée anticoagulant lovenox 4000 tous les jours.

A l’heure actuelle au 13 août, tous ces dires ne peuvent être que provisoire car personne n’est à l’abri de nouvelles complications sournoises, d’une éventuelle déficience d’un organe (rein, foie, tendon, autres…) suite à la prise des antibiotiques, ou bien des germes enterobacter /staphylococcus pouvant réapparaître après la fin du traitement, bref nous sommes finalement encore loin du bout du tunnel, mais revenons à la réalité : MA JAMBE est toujours accrochée à mon corps et espère qu’avant la fin de l’année, je danserai à nouveau la valse, la techno, les slows, le hard rock pour fêter 2015 ainsi que, pour tout ce travail physique et mental accompli depuis ce jour de 20 janvier 2014…qui vivra, verra ;) :)

http://www.streetartld.com/

www.streetartld.com

 

( 11 août, 2014 )

Article 32 : Mon ostéite chronique : quezaco ???

Article 32 : Mon ostéite chronique : quezaco ???  dans CHAPITRE 4 : Ostéite chronique - Art 25 à 33 220px-Ramesses_II_in_the_Turin_Museum24

L’ostéite est une inflammation du tissu osseux, causée le plus souvent par une infection bactérienne, causée par une ou plusieurs bactéries mais qui ne concerne pas l’articulation. Elle peut être aiguë ou chronique. On parlait autrefois de « carie des os ».

Origine

La porte d’entrée de la bactérie peut être une fracture ouverte, mais aussi des infections de la peau (furoncle - anthrax - impétigo) voire des maladies infectieuses plus banales telles que l’angine 1.

Parmi les bactéries fréquemment responsables de l’ostéite, on trouve :

Symptômes

Les symptômes initiaux sont les suivants :

Évolution

Si elle n’est pas traitée, la maladie évolue vers une phase d’abcès, observable par échographie.
Ensuite, c’est la fistulisation (la plaie s’ouvrant spontanément) avec écoulement de pus à l’extérieur.
Des morceaux d’os nécrosés, appelés séquestres, peuvent alors se détacher et être évacués par la fistule.

Complications

  • Apparition de nouveau foyers.
  • Abcès à distance : cerveau, poumon.
  • Septicémie, endocardite infectieuse etc.
  • Ostéite chronique

Les matériels, tel que les prothèses de la hanches ou les valve cardiaques, peuvent servir de point d’ancrage des bactéries et rendre le traitement plus compliqué.

Traitement

Le traitement est une combinaison de geste chirurgicaux et d’antibiothérapie.
Les gestes chirurgicaux sont destinés à retirer la partie infectée de l’os de manière à ne laisser que de l’os sain.
L’antibiothérapie est destinée à éradiquer, tant que faire se peut, les germes pathogènes.

Lorsque la perte osseuse est importante, une greffe peut être réalisée pour compenser le déficit.

Malade célèbre

http://www.streetartld.com/

www.streetartld.com

 

( 6 août, 2014 )

Article 31 : 1er contact avec l’infectiologue de l’Archet 2

botte_au_6.08

Mercredi 6 août, cela fait maintenant 3 semaines que je suis sous traitement antibiotique (ciflox 160/800 + bactrim) pour « détruire » l’enterobacter cloacae et le staphylococcus épidermidis sachant que ces 2 germes resteront certainement présent dans mon organisme durant plusieurs années voir ++ longtemps donc la réalité actuelle, les endormir, les cerner, les regrouper pour mieux les combattre bref j’ai rendez-vous ce jour avec le Doc C, infectiologue à l’Archet 2 pour analyser le suivi de mon traitement d’antibiotique.

Pour le moment, ça à l’air ok, toutes mes analyses différentes (hémoglobine, urée, créatinine,…) sont dans la moyenne, mais là où je dois rester vigilant et sur le fait d’observer une probable arrivée d’éventuelles douleurs aux articulations et/ou tendons à cause des antibiotiques, donc à surveiller…

Ce traitement est prévu jusqu’au 12 septembre 2014 avant nouvelle intervention chirurgicale qui consistera à faire une greffe d’os entre le tibia et le péroné pour fabriquer une cale solide avec certainement un fixateur externe le temps de la consolidation osseuse.

Le prochain RDV sera avec le Chir B.B de St Roch à Grinda le 12 août pour un contrôle général, affaire à suivre…

http://www.streetartld.com/

www.streetartld.com

 

( 30 juillet, 2014 )

Article 30 : Qu’est-ce que le staphylococcus epidermidis ?

Staphylococcus_epidermidis_01

Description

Staphylococcus epidermidis est surtout présente dans les hôpitaux et se fixe au matériel, par exemple les prothèses et les cathéters. Cette espèce se déplace en colonies et provoque des maladies cutanées,

Les colonies de S. epidermidis sont, en général, petites, blanches ou beiges, et ont un diamètre d’environ 1-2 mm après une incubation d’une nuit. L’organisation en colonie est sensible à la desferrioxamine, et ce test peut être employé pour le distinguer de presque tous les autres staphylocoques.

Cette espèce est positive à la catalase, négative pour la coagulase et se retrouve fréquemment sur la peau et les muqueuses des humains et des animaux. Due à sa facilité de contamination, S. epidermidis est probablement l’espèce la plus commune.

Bien que S. epidermidis soit habituellement non pathogène, c’est une cause importante d’infections chez les patients dont le système immunitaire est compromis ou des patients qui ont des cathéters, des prothèses. Ce microbe est responsable d’infections cutanées, d’infections nasales comme des sinusites, d’infections urinaires chez la femme et l’homme. Ces bactéries ont la capacité de produire des biofilms qui leur permettent d’adhérer aux surfaces des prothèses médicales.

Sensibilité aux antibiotiques

S. epidermidis est souvent résistante à une grande variété d’antibiotiques, y compris la pénicilline et la méthicilline.

http://www.streetartld.com/

www.streetartld.com

 

 

( 27 juillet, 2014 )

Article 29 : Retour à la case départ

prison-monopoly_s

Retour à la case départ, enfin presque ! comme ce fameux jour de 15 mars où je me levais d’une position allongée de 2 mois, à l’autorisation d’avoir 2 béquilles et sans l’appui du pied (voir article : 15)…Certes! il y a quelques petites différences comme par exemple la plaie ouverte et maintenant fermée et qu’il n’y a plus de clou central pour le moment mais par contre, prise 3 fois/jour d’antibiotique puissant, où il faut surveiller chaque semaine par prélèvements de sang les reins, le foie et bien sûr la bactérie.

Me voilà donc de retour chez moi, après une intervention chirurgicale et 1 semaine cloîtré dans ma chambre BMR sous perfusion; Je retrouve mon cher fauteuil à roulettes de bureau qui me sert pour tous les transports de marchandises entre la cuisine et les autres pièces, car avec 2 béquilles, je me demande comment  porter mon kf par exemple ?

Je retourne déjeuner et dîner au resto car impossible de me faire les courses ou la cuisine (sur 1 jambe en équilibre, ça reste délicat ). Mon programme se compose donc de 3 prises de médoc (si possible, bien au milieu des repas, histoire d’éviter les maux de ventre), la piqûre d’anticoagulant 1 fois/jour que je m’administre seul sans l’aide d’une infirmière qui plus est, n’a pas trop envie de monter jusqu’à Ste Agnès, tous les 2 jours, je me refais les pansements et d’ici quelques jours, je m’enlèverai la moitié des points de suture. Puis 2 fois /semaine (lundi et jeudi) un pré-leveur de laboratoire vient à la maison pour récolter mon sang afin de pratiquer différentes analyses ( 7 tubes -obligation d’être à jeun )…Bref, il y a à peine quelques jours, j’étais à 2 doigts de remarcher sans béquille et je remontais en moto…..

AAAAHHHH!!! Quelle vie injuste, non je déconne…cet l’été, il fait beau ! le soleil brille, je fais ma convalescence dans l’un des plus beaux villages de France, ça va, j’ai pas à me plaindre, je prends cette « complication » comme le fait de me dire que je viens de me péter le tibia et que je dois porter un plâtre ou une botte en résine durant 1 mois et demi, donc maintenant, ce n’est qu’une question de patience comme d’habitude.

Et encore MERCI au staff médical

http://www.streetartld.com/

www.streetartld.com

 

 

( 25 juillet, 2014 )

Article 28 : Compte-rendu d’hospitalisation au 24.07.2014

 

L’intervention a été réalisée le 18.07.2014 par Maestro Doc/Chir B.Bugnas et toute son équipe du moment, et a consisté en une ablation du matériel d’ostéosynthèse (clou centromédullaire S2) et lavage d’une abondante collection purulente d’odeur nauséabonde en regard du foyer de fracture.

De multiples prélèvements bactériologiques ont été réalisés. Ceux-ci ont permis de retrouver un Enterbacter cloacae d’allure multi sensible associé à un staphylococcus epidermidis.

Devant ce « tableau artistique, lol! » de pseudarthrose septique sur matériel un avis infectieux a été demandé au Dr C…. le 23.07.2014 afin d’adapter l’antibiothérapie, le traitement à la sortie comporte :

- Ciflox 750 (1 matin, 1 soir) + Bactrim forte (1 matin/midi /soir) + Speciafoldine ( 1 matin et midi)

L’antibiothérapie sera poursuivie jusqu’à la première semaine de septembre.

Consigne de sortie :

Immobilisation par botte en résine fenêtré + Appui interdit + anticoagulant à dose préventive + soins des pansements toutes les 48  h avec ablation des agrafes à J15 et J21 + antalgiques + rééducation hanche et genou droits (mobilisation active et passive) + bilan bio hebdomadaire : Nfs, ionogramme, urée, créatinine, bilan hépatique.

Le premier bilan du 30.07.2014 comportera également un dosage de Ciprofloxacine résiduel.

Le patient sera revu en consultation de contrôle avec le Dr C….de l’hôpital Archet la semaine avant le 15 août et 1ière semaine de septembre. Le patient sera également revu en consultation avec Doc/Chir B.Bugnas dans 15 jours au service Grinda de l’hôpital St Roch.

Affaire à suivre………………Hiiiiiiiiiiiiiaaaaaaaaahhhhhhh, c’est l’éclate (faut préciser, j’ai toujours ma jambe, c’est le plus important, c’est juste qu’une question de patience, plus c’est long plus c’est bon, lol! humour)

http://www.streetartld.com/

www.streetartld.com

 

( 25 juillet, 2014 )

Article 27 : Des complications assez importantes – pseudarthrose septique

ablation_matériel_cicatrices

Vendredi, samedi, dimanche, lundi, et maintenant mardi; Cela fait 5 jours que je suis sous perfusion intra-veineuse au ciflox et claforan 24h/24, j’ai appris que demain j’ai rdv pour un angioscanner.

Qu’est-ce que un angioscanner ???

Examen non invasif, l’angioscanner est un examen qui permet la visualisation des vaisseaux sanguins (veines ou artères).
Cet examen permet d’obtenir des images avec un scanner après injection d’un produit contraste iodé, opaque aux rayons X. L’ensemble des gros vaisseaux sanguins peut être imagé en angioscanner. Le plus souvent, l’examen concerne seulement certains vaisseaux : aorte, artères rénales, carotides…

J’apprends aussi que je vais devoir subir un traitement d’antibiotique durant plusieurs semaines pour « éradiquer » ce germe datant de l’accident. C’est bien ma veine, après 2 mois de rééducation, j’avais quitté une béquille et commençais par à coup de marcher sans béquille et me revoilà de retour en arrière avec une botte en résine et 2 béquilles en attendant de retourner sur le billard pour une greffe d’os et la remise du matériel (clou et vis) lorsque l’environnement de ma jambe sera redevenu sain, moi qui me faisais une joie d’aller tout l’été nager en mer pour une meilleure rééducation, me voilà de nouveau invalide avec une infection qui pour le moment n’a pas de nom, la surprise sera de savoir sa force de résistance et combien de temps il faudra pour la détruire voir combien de lavage au bloc pour nettoyer cette infection.

Aujourd’hui mardi – quelle patience (seulement 5 jours, d’autres avec les mêmes problèmes peuvent rester plusieurs semaines/mois sous perfusion), bref, la visite  d’un docteur qui vient m’annoncer un premier résultat des cultures du germe, ils ont trouvé la famille mais on ne sait pas encore si c’est le père, la mère ou le fils, je dois patienter encore 12/24/36/48 h avant de retrouver mon chez moi ??? (mais bon, au premier abord, la bactérie est sensible et pas très résistante, ouffff tant mieux!!!)

Dans 2 heures, je pars direction l’angioscanner et il est prévu dans la foulée de me faire une belle botte en résine avec une petite fenêtre pour les soins…

botte_résine_1botte_résine_2

http://www.streetartld.com/

www.streetartld.com

 

 

( 25 juillet, 2014 )

Article 26 : L’envers du décor – ambiance bloc opératoire et chambre BMR/BHR

anésthésie,technologies_du_bloc_operatoire_integre_2

ça y est, je viens d’arriver aux urgences Grinda (en pensant qu’ils vont m’enlever le matériel aujourd’hui et que demain je rentre chez moi en toute quiétude avec juste un plâtre)… Il est un peu tôt et je ne vais pas passer tout de suite au bloc, pas grave, le principal c’est que le mal soit éradiqué.

Il est 16 h, direction le pré-bloc opératoire, je patiente car un autre patient est sur la table, cela nous donne le temps de discuter avec l’anesthésiste qui va me poser différentes questions pour me préparer à mon intervention chirurgicale, j’apprends aussi qu’il y a une douzaine de bloc opératoire, tout est bien sûr aseptisé, une armée que dis-je une fourmilière de petites mains expertes déambulent à travers les couloirs certains avec le masque sur nez et bouche avec calotte, gants etc…d’autres en combinaison en plomb pour utiliser les multiples appareils de radios alignés dans un couloir.

C’est mon tour, j’arrive au bloc et j’ai demandé à visionner le premier cliché du 20.01.2014 avant intervention sur l’écran géant, je vois le nerf tibial épais comme un style bic coupé en deux, les os en miettes, les chairs éclatées bref pas très joli, un véritable chaos ( à leur place, je pourrais me dire, mais par où commencer??? lol !).

Toute une équipe s’affaire autour de moi(~10 personnes avant mon sommeil), certains prépare la table d’opération qui n’a pas l’air de bien fonctionner, de chirurgien les voilà techniciens, ça y est ça fonctionne; D’autres préparent les outils  aseptisés stockés dans des boites métalliques, un autre prépare le grand écran des différentes images techniques de ma fracture avec l’emplacement du clou et des vis (précision oblige).

Ils sont toutes et tous cool, l’ambiance est chaleureuse, d’ailleurs je déconne un peu avec eux, l’esprit d’équipe est sensas, un chir commence à me poser un masque à oxygène sur le nez et la bouche, l’anesthésie commence à faire son effet, je leur souhaite un bon travail, à tout à l’heure et merci d’avance pour ce qu’ils vont me faire.

Et oui, un sacré fistule bien caché et long à apparaître (6 mois d’attente), pour traiter ce problème, on se doit d’enlever le clou central et les vis, pratiquer un très gros lavage interne (et peut-être sur plusieurs séances en bloc), donc je crois que je vais prendre un abonnement à St Roch (histoire d’avoir des prix, après 3 interventions, la quatrième est offerte); Plusieurs prélèvements et analyses vont être pratiquées pour déterminer le germe et sa résistance afin de l’éradiquer et ce sera bien plus tard que l’on pourra remettre le clou central interne? ou fixateur externe?dans quelques semaines, on verra! d’abord en premier lieu, le traitement du germe…

logo bhr_bmr

Je sors du bloc vers les 19h (la tête dans le cul avec l’impression de sentir tout mon corps par le biais de ma jambe droite, elle me tire, c’est chaud…), je reste bien jusqu’à ~22h en salle de réveil avant de monter dans une chambre avec un dessin? un logo bizarre sur la porte; Devinez où? chambre 1479 -4 ème étage-secteur B – service Traumatologie comme il y a 6 mois et juste en face de celle que j’avais quitté en février, lol! Retour à l’envoyeur, je retrouve certains infirmiers et infirmières au top qui avaient pris soin de moi il y a quelques temps…D’ailleurs cette première nuit va être très mouvementées pour eux car vers 2/3 heure du matin, un désagrément : mon lit est trempé de sang et mon plâtre complètement imbibé de sang,les voilà entrain de tout défaire le plâtre, le pansement  pour tout refaire , de jeter l’ancien plâtre mais par quoi le remplacer?? Si vous voulez, je suis venu avec mon attelle rigide qui peut vous servir de plâtre en attendant demain…Ils me refont un lit tout neuf et j’essaye de m’endormir, la nuit sera dure car la jambe me tire énormément, bref , grâce aux perfusions d’antibiotique et d’antidouleur en entra-veineuse j’arrive à m’endormir, demain est un autre jour ….

attelle_rigide

http://www.streetartld.com/

www.streetartld.com

 

( 25 juillet, 2014 )

NIVEAU 3 – Article 25 : Coïncidence? Hasard? ou Chance?

 

 

NIVEAU 3 : Estime 

fistule_1fistule_3 photo 1 semaine après le rdv du 11 juillet 2014

Nous voilà donc le 11 Juillet 2014, j’ai rendez-vous avec le Chir B.Bugnas  à St Roch au service Grinda pour une visite de contrôle avec radios, tout se passe bien, les radios sont positives, mes progrès satisfaisant et d’un coup une question simple concernant un petit point quelconque à peine plus gros qu’une dent (couleur peau) à quelques centimètres de la greffe.

Le Chir : tiens qu’est-ce que ça peut être ? un coup ? une piqûre d’insecte ? autres ? Pas grave, vous me surveillez ça avec température 3 fois par jour et compresse alcoolisée diluée à l’eau  + vous me faites faire une analyse NFS/CRP pour vendredi prochain, no souci Doc !

Jeudi 17 Juillet, j’ai rendez-vous avec l’expert médico-légal de la police à l’hôpital Cimiez pour faire authentifier l’ITT de 90 jours du début et débloquer la procédure auprès des assurances (remboursement moto, provision…), dans l’attente du rdv, je profite pour envoyer un mail au Doc B.Bugnas  pour lui dire que je suis à côté et que je peux venir le voir pour me contrôler sachant que la journée précédente ce fameux point s’était un peu agrandi et avait commencé à suinter et évoluer vers quelque chose de pas très positif.

Me voilà donc à St Roch  vers 16h après ma visite à Cimiez, j’arrive au service Grinda et suis pris en charge immédiatement avec une prise de température (38,1°) et analyse CRP (6); 17H, le Doc arrive, constate et me demande de rester maintenant pour une intervention le soir même en urgence, LOL !!! Kezako ??? J’ai réagi au matériel ? une infection quelconque ? bref, il faut tout enlever, le clou central et les vis, puis remettre un plâtre sur x semaines et reprendre 2 béquilles avec appui interdit sur la jambe droite  sachant qu’il n’y a pas eu encore consolidation du tibia, donc surprise ….

Le fait est, jeudi soir impossible de rester, je n’avais pas pensé à prendre ma brosse à dent, non c’est qu’il n’y avait pas de lit disponible…Donc, finalement retour maison et départ en ambulance demain matin à 8h direction St Roch service Grinda pour intervention en urgence sur X nuit…

Encore une fois, le hasard d’un contrôle qui tombe pile poil  au moment où ce fistule(infection) se déclare juste 1 jours avant ma visite avec le Chir B.Bugnas, aussitôt dit, aussitôt fait, encore une fois ça n’a pas traîné et on peut dire que c’est une sacré chance…encore une, Merci!

ça y est, on est vendredi, il est 8h, l’ambulance arrive, allez go direction St Roch, Hiiiiiaaaaaaahhh, Lol!

http://www.streetartld.com/

www.streetartld.com

 

|