( 11 décembre, 2016 )

Article 71 : Tout schuss sur une paire de ski !

A tous ceux et celles qui continuent chaque jour à vous battre pour les soins(souvent douloureux), la reconstruction naturelle(avec ou sans clou ou autres accessoires), la rééducation difficile (pouvant entrainer des dommages collatéraux) et bien même après tous ces défis, continuez à y croire………….

isola7

Aujourd’hui cette jambe « neuve » et devenue une autre, et alors ? Le fait est ! Qu’après tous ces longs mois en équilibre sur 1 jambe, puis avec 2 béquilles puis 1, puis sur les 2 pieds, après tant et tant d’exercices fournis, certes! Qu’aujourd’hui je skie pas mieux qu’avant vu que je n’avais jamais essayé mais je skie ! et c  Magique, merci à tout le corps médical…

Tout ça pour dire, qu’il n’y a pas photo! Le travail en vaut la chandelle seul ou accompagné, avec ou sans coach.

24 mois après l’autorisation de poser ce pied, je me rappelle parfois ces très longues journées à attendre et à attendre encore quelques améliorations quotidiennes en vivant avec cet éternel espoir de croire en cette guérison………

Après un tel exercice de la vie, on ne peut que s’incliner devant tous ces progrès techniques qui nous aident aussi à revivre

Pour le moment je vous invite à guérir vite, à bien pratiquer vos soins et votre rééducation, suivre les conseils de votre corps médical et bien sûr vous renseigner grâce à internet sur toutes les astuces pour mieux vous « porter » lol! sur vos 2 pieds et gardez le moral!!

 

fleche_bronze_1mars2017

 

 

 

 

 

10 Commentaires à “ Article 71 : Tout schuss sur une paire de ski ! ” »

  1. julienvr dit :

    Bonsoir Lorenzo,

    Tout d’abord vous dire que votre blog est incroyable, je viens de finir d’avoir parcouru vos 71 articles jusqu’à celui-ci qui fait chaud au coeur à lire. Votre blog, vos écrits, vos ressentis me donne vraiment envie d’écrire à mon tour mon histoire également. Un peu semblable à la votre, également rescapé d’un accident de moto un soir de janvier, le 20 janvier 2016 à 23h04 à Bruxelles en Belgique.( coïncidence pour la date? ). Une voiture à effectuer une double manœuvre soudainement, impossible de l’éviter. Tout comme vous, j’ai été confronté à une discussion d’amputation avec 3 chirurgiens dans ma chambre un jour… et c’est un moment qui fut très difficile… fracture du fémur + déplacement et tibia explosé en morceau sur 12cm. 6 opérations, 4 greffes ( muscle, nerfs, peau, et +- 10 cm d’os d’un tibia d’un donneur ). avec traitement sous de ma plaie sous pression négative…. Votre histoire est touchante, et très intéressante, j’ai vraiment apprécié lire l’ensemble de vos articles, car on en apprend toujours plus avec le « vécu » des autres, surtout quand ceux-ci ont vécu une histoire qui se ressemble fortement à la votre et je vous en remercie. Cela me donne encore plus de force dans ma rééducation actuelle ( 1 an 1 mois après accident ). Je pense tout doucement prendre le temps de mettre en place un blog pour raconter ce parcours comme vous car cela motive et permet de voir que nous ne somme pas seul dans ce combat de rescapé. J’admire votre parcours et ce plaisir de rechausser des skis n’est que la récompense de tout vos efforts durant tout ces mois de patience, car oui, la patience c’est bien ça le mot qui revient le plus souvent dans notre situation d’invalidité.

    Chapeau en tout les cas pour cette remise sur pied !

  2. Lorenzo dit :

    bonjour Julien,

    merci pour votre super commentaire qui ne peut que motiver la troupe des accidentés que nous sommes…
    grâce à vous…le fait de me rappeler tout ceci, me fait dire que ce n’est jamais fini car même après le tout schuss, la surveillance restera de mise jusqu’au bout de mon existence…bon courage Julien et merci.

    prompt rétablissement d’enfer…!

  3. julienvr dit :

    Re-bonjour Lorenzo,

    De rien, merci à vous d’avoir prit le temps et la peine d’écrire votre histoire, cela apporte beaucoup aux personnes qui sont dans le même cas que vous et moi. Je vais bientôt m’y mettre, j’ai une tonne de photos et d’écrits depuis le premier jour de mon accident jusqu’à aujourd’hui et votre blog m’a vraiment confirmer que je devais le partager pour moi même et pour d’autres rescapés de la route car cela aide et aidera toujours à se motiver entre nous et à répondre à certaines questions. Certains de vos conseils vont me servir dans ma rééducation et comme vous, je vais bientôt commencer un programme de vélo quotidien autour de chez moi.

    Je vous souhaite le meilleur pour les années à venir, et comme vous dites, toujours rester vigilant quand même. Je reviendrais vers vous une fois mon site/blog mit en route.

    Bonne soirée Lorenzo

  4. Lorenzo dit :

    Bonjour Julien,
    Excellente idée d’écrire votre histoire,ça va aider les autres, ça va vous permettre d’extérioriser différemment ce dur souvenir,de plus cela vous servira aussi pour construire votre dossier médical et mieux cerner aussi votre évolution au quotidien,c positif…

  5. David Lemaire dit :

    Bonjour Lorenzo!

    Merci, MERCI pour ton blog!.

    J’ai été victime d’un grave accident de moto le 5 Juillet 2016 à La Rochelle, alors que je rentrais du travail tranquillement sur ma harley toute neuve, une voiture arrivant en face m’a coupé la route en s’engageant dans un sens interdit!!!
    Choc ultraviolent, mes jambes ont explosé et puis vol plané de 15 mètres pour me taper un poteau éléectrique…
    Une jambe en U l’autre retournée.

    Fracture col du fémur gauche, fracture comminutive fémur gauche, double fracture tibia péroné ouverte satde 3 (jambe déchiquetée);
    Fracture col du fémur droit, fr&acture ouverte fémur droit stade 1, mon fémur est passé à deux centimètres de mes parties intimes et a failli les embrocher!
    Double fracture du scaphoïde.

    J’ai perdu 3 litres de sang sur le bitume.
    Je suis mort à ‘hopital avant d’être réanimé. Mis en coma artificiel et transporté en hélicoptère à poitiers pour 8h d’intervention.
    1 clou gamma dans chaque fémur et un enorme fixateur externe au niveau tibia.

    Puis une erreur médicale entrainant un arrachement de chair sur le tibia lors d’un changement de pansement VAC.
    Obligation de faire un lambeau de type Sural pour rebouché le devant de la jambe.
    L’opération de lambeau a eu lieu le 22 juillet, aujourd’hui cela fait 7 mois et ce n’est toujours pas cicatisé!

    J’ai chopé un staph lugdunensis et un pseudomonas fulva, traitement antibio pendant 10 semaines à vomir 24h/24.

    Bref je passe sur tout le reste….

    Fin septembre on m’a enlevé le fixateur externe, j’ai du rester avec la jambe fracturée en milles morceaux pendant 5 semaines pur que les trous des fiches du fixateur se referment avant de mettre un clou dans le tibia.
    5 semaines ou on me soulevait ma jambe fracturée et qui donc se pliait, afin de changer le pansement, tous les jours. 5 semaines d’horreur!

    J’ai maintenant le clou depuis 3 mois. J’ai repris la rééducation, je n’en vois pas le bout.

    J’ai des douleurs incommensurables.

    J’ai lu ton blog dès le début juillet. Cela m’a beaucoup aidé.
    MERCIIIII !!!!!!!

    La route est encore très longue.

    J’espère juste qu’un jour je pourrais refaire du ski!
    Tu dois adorer en faire.

    Longue et heureuse vie!

  6. Lorenzo dit :

    Bonsoir David, je ne sais quoi dire à tout ce courage que tu nous livres à cœur ouvert…franchement c’est à toi que nous devons dire merci pour ta volonté que je ressens vraiment comme si c’était moi face à cette route que tu dois parcourir encore… tu peux et vas réussir ce parcours,
    J’espère aussi que tu t’entraines un peu d’une manière ou d’une autre les qq membres dispo pour faire tourner « ta machine » avant le grand jour de ta vrai rééducation quel qu’elle soit! mais ça c’est une autre histoire.
    bref David, gardes ta niaque, ça prendra du temps mais à ce niveau le temps ne comptes plus , seul la réussite ou la victoire de remarcher est ton chemin, comme disais quelqu’un, lèves toi et marche! bon pour toi avec des béquilles pour le moment ? ou fauteuils? l’espoir c’est droit devant, tu peux pas te planter…vas y Champion et à très bientôt David

    Lorenzo ;)

  7. Taine dit :

    Une brûlure au 3éme degré au tibia sur le pot de mon scooter le 04/08/15. Même tisane que vous.Échec d’une 1ére greffe (muscles,tendon).Mais j’ai vite douté de la « technique » employée par ce 1er chirurgien. Puis plusieurs mois de VAC. Résultat mitigé car expo osseuse depuis l’accident. Bourgeonnement sur les berges du cratère sans plus. Plusieurs opérations sur 2 ans maintenant. Échec d’un 1er intégra, puis plusieurs mois en HAD sans aucune avançée. Puis l’hosto de Perpignan me dirige sur CHU Montpellier. Infection multi BMR dont ce « Phénix » de pseudomonas. Greffe surale réussie sur tibia+antibiothérapie par voie centrale avec Pic-line, (2fois 6 semaines). 5 Mois après la greffe et de retour chez moi considéré guéri, apparition d’un fistule avec écoulements. Une biopsie révèle le retour du pseudo et donc toujours ostéite. Retour au CHU. Au bloc on m’ôte la partie « supposée » infectée de mon tibia, on me pose un fixateur externe et on recouds mon lambeau, ma rustine encore viable. Présentement je suis au SMIT de Perpignan. 3éme et dernière antibiothérapie. Si échec à l’issue, on me fait comprendre que 1: je peut vivre ainsi un certain temps mais condamné à des soins d’asepsie et de pansements permanents car la fistule demeure pour ménager une issue à « l’exfiltration » des sérosités générées par l’ostéïte. 2: Amputation et basta.j’ajoute que je marche normalement avec le fixateur, que mes tissus sont sains en dehors de mon tibia. Si dans les jours1,2 semaines qui arrivent la cicatrisation de mon lambeau est totale ainsi que la recalcification de mon os, on m’ôte le fixateur et roule ma carcasse, elle sortira enfin du gouffre. Merci à toi d’avoir fait exister ce bloc, bien humainement et belles pensées. P.Taine

    • Lorenzo dit :

      Merci Monsieur pour votre lâché prise, je sais ce n’est point évident et aimerai être à vos côtés pour vous promulguer des tas de conseils avec ce rêve de vous voir re courir ou marcher avec le sourire et la volonté avec vos 2 ou 1 jambes. Pour le moment battez vous, tant qu’elle est accrochée encore à votre corps, c’est une sacré chance et l’espoir peut continuer…même si cela prends du temps, gardez la foi de la voir se rétablir , cela deviendra une sorte de récompense sur la dureté de la vie de tous les jours…
      je sais je parle pour rien, mais le moral y joue beaucoup dans la guérison, si actuellement il n’y a pas trop de souffrance sans prise d’antalgique « en continu », alors c’est positif et devez continuer à patienter et faire surtout en sorte d’être très raisonnable avec votre santé, càd no alcool, no tabac, vitamine D, C , magnésium, bcp d’eau, tiens j’oubliais, commencez dès MAINTENANT l’ EPP, extrait de pépins de pamplemousse, pour dire il y a encore quelques mois, une câle osseuse douloureuse se formait au niveau de mon ostéite à répétitions, et bien quelques semaines plus tard avec l’EPP , cale disparue avec l’inflammation et les douleurs comprises (sur les conseils de mon chir sauveur Doc B.Bugnas de la clinique St François à Nice, merci Doc)
      encore plein d’ondes positives pour votre rétablissement et COURAGE, PATIENCE, Volonté….
      Bien à vous Monsieur,

  8. Samou dit :

    Super blog donnant une vraie leçon de vie

    @David Lemaire, comment vas-tu aujourd’hui ?

    • Lorenzo dit :

      bonjour David,
      merci pour ton agréable commentaire, si il peut être utile c’est le principal.
      ça va je vais bien mais reste toujours sous la réalité d’un derniers articles intitulé : expertise.
      Je continue à travailler ce membre sans relâche car je le sent différent avec un ressenti 24h/24 si je ne dors pas…
      une autre réalité, j’ai eu beaucoup de chance et peut être très heureux d’en être là aujourd’hui, càd dans un certain extrême, VIVANT autant moi que cette jambe miraculée.
      en tout cas merci et à bientôt p’tre sur une piste de ski ???

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|